En 2010 je réalisais une exposition de peinture à Bastille :

"Mes fleurs du mâle

où commence l'origine du monde"

En 2009 à Montreuil dans mon atelier

L’expression de nos émotions  passent par des médias, qui sont en quelque sorte des filtres qui les transcendent, mais les dénaturent aussi.

La peinture, la sculpture, l’écriture, l’architecture, malgré nos efforts de restitutions la plus fidèle possible, n’offre qu’une estompe, un reflet pale de ce qui nous a traversé furtivement.

Une empreinte veine en ce monde.

En me débarrassant de l’outil qui s’interpose entre mon être et l’expression que je veux lui donner, j'aspire à livrer ce message, marquer l'espace, le temps d'une empreinte.
C’est une danse picturale qui s’installe alors, entre la toile et l’émotion de mon corps que je traque.

L'effritement :

2010 - huile sur toile 45x60cm

Plaie lente :

2010 - huile sur lin brut 50x150cm

Les fleurs de la nuit :

2010 - huile sur lin brut 73x100cm

Les fleurs de l'aube :

2010 - huile sur lin brut 73x100cm

Le In :

2010 - huile sur lin brut  81x116cm

Les portes de l'enfer n°1 :

2010 - détail huile sur lin brut 50x150cm

Anne CARCELEN Architecte Urbaniste

242 rue de Charenton 75012 Paris

+33 (0) 1 44 75 51 02

agence@annecarcelen.com

© 2016 / 2017 tous droits réservés Anne Carcelen Architecte Urbaniste